Immobilier Languedoc-Roussillon : Montpellier toujours « féconde »

Immobilier Languedoc-Roussillon : Montpellier toujours « féconde »

Locomotive économique du département de l’Hérault, Montpellier a le vent en poupe sur le marché de l’immobilier sur la côte méditerranéenne. Malgré un faible recul des ventes fin 2012, le chef-lieu du Languedoc-Roussillon conserve un marché des plus dynamiques stabilisant l’attrait de la clientèle.

Les raisons sont telles que cette huitième commune de France en termes de population entreprend depuis quelques années un spectaculaire renouveau urbain. L’émergence des nouveaux quartiers comme Saint-Roch, l’aménagement des anciens espaces d’OZ Montpellier Nature Urbaine et la Zac des Grisettes ont favorisé l’implantation de nouveaux logements destinés à la vente.

Avec plus de 5 000 habitations prévues et en cours de construction au sein d’une quarantaine de programmes de commercialisation, le domaine de l’achat immobilier neuf Montpellier se porte très bien.

Les inconvénients de l’acquisition d’un bien dans la cité reposent sur la perpétuelle hausse des prix de certains logements dans l’immobilier montpellierain. Un appartement trois-pièces seulement dans les immeubles sur la Zac Port-Marianne s’achète par exemple 325 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.