Quand faut-il procéder à un contrôle technique volontaire ?

Quand faut-il procéder à un contrôle technique volontaire ?

Hormis les visites techniques obligatoires tous les deux ans, il est possible de demander un contrôle technique partiel ou total de son véhicule à tout moment. Ces évaluations volontaires s’avèrent particulièrement utiles dans certaines circonstances.

Anticipation et prise de responsabilités

Aucun texte de loi n’impose le contrôle technique volontaire aux conducteurs. La procédure d’évaluation reste toutefois la même que lors d’une visite technique obligatoire. Le contrôleur peut tout aussi bien analyser en partie ou en totalité les 128 points de contrôle réglementaires – selon la demande du client — et dresser un PV d’audit en bonne et due forme. Ces ressemblances ne font pourtant pas du contrôle technique volontaire un remplaçant de l’épreuve obligatoire.

Cette démarche est entièrement indépendante du cycle de contrôle réglementaire et n’aboutit en aucun cas à une contre-visite. Les résultats visent uniquement à établir l’état global du véhicule, en vue d’un usage poussé ou crucial pour le conducteur. Cette expertise présente une certaine valeur marchande au moment de la revente. Les PV de contrôle visite volontaires peuvent être en effet intégrés au bilan de santé de la voiture.

Avez-vous essayé un de ces centres de controles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.